Chiffres et faits

Le secteur de la construction est d’une importance vitale pour l’économie européenne. Avec 3 millions d’entreprises et une main d’œuvre directe totale de 18 millions de personnes, le secteur de la construction contribue aux alentours de 9% du PIB de l’Union européenne.

99,9% du secteur européen de la construction se compose de petites et moyennes entreprises (moins de 250 travailleurs). Dans l’Union européenne, la taille moyenne des entreprises de construction est de 4 travailleurs, employés ou non. Les petites et moyennes entreprises produisent 80% de la production de l’industrie du bâtiment. La petite entreprise (moins de 50 travailleurs) est responsable de 60% de la production et emploie 70% de la population active du secteur.

 

Résultats & tendances du secteur de la construction

Jusqu’à la fin de 2006, la production de la construction en Europe a augmenté régulièrement mais la production a considérablement diminué suite à la crise économique et financière. Entre le printemps 2008 et le début de 2013, le niveau total de la construction dans l’UE-28 était sur un déclin plus ou moins constant. Néanmoins, il parait évident que l’industrie de la construction est sur le chemin de la récupération depuis 2015, selon les données d’Eurostat et Euroconstruct, un réseau de centres de recherche spécialisés dans les questions économiques de la construction. L’augmentation récente de la demande de construction est en partie due à la croissance économique robuste et à ses implications positives sur le revenu des ménages, les profits des entreprises et l’état des finances publiques. De plus, les faibles taux d’intérêts, les flux migratoires internes (par exemple vers les zones urbaines), ainsi que le rattrapage du retard d’investissements accumulé depuis la crise financière soutiennent ces tendances positives.

En 2017, la croissance de la construction en Europe a atteint son plus haut niveau depuis 2006: l’investissement dans la construction a enregistré sa troisième année consécutive de récupération, une croissance de 3,5% dans la zone euro (4,3% dans l’UE), mais sa contribution au PIB (aux alentours de 18%) est restée nettement inférieure au pic atteint en 2007. L’avenir de la construction s’annonce également prometteur: la croissance devrait rester forte en 2018 et ne ralentir que légèrement en 2019, avec une croissance de 2,3% et 2,0% tant dans l’UE que dans la zone euro, selon les prévisions économiques de la Commission européenne (voir Prévisions économiques du printemps 2018). Ces mêmes prévisions voient une croissance des investissements dans la construction dans la zone euro forte, de 3,2% en 2018 et 2019 (3,4% et 3,0% dans l’UE), avec tous les Etats membres participant à cette amélioration.

En résumé, le marché européen de la construction est entré dans une phase de reprise, mais attendre les niveaux d’avant-crise financière reste un objectif à long terme qui ne pourra être obtenu qu’avec un cadre règlementaire et financier adéquat.