Actualités et événements  >  Prochains événements  >  Evénements passés  >  Congrès Annuel d'EBC 2014

Congrès Annuel d'EBC 2014

Le 20 juin 2014 les artisans et les PME de différents pays européens et leurs représentants se sont réunis lors du Congrès annuel d’EBC à Palerme, organisé par EBC et CNA Costruzioni. L’accès au financement et les mesures pour contrer la crise du secteur lors de la prochaine législature européenne faisaient partie des principaux sujets de discussion. Les participants en ont débattu avec des membres du gouvernement italien, des représentants de la Commission européenne et d’institutions financières.

Le président de la CNA Daniele VACCARINO (de l’association italienne des PME et des artisans, CNA) a souligné les défis auxquels le secteur de la construction doit faire face : l’économie verte et l’efficacité énergétique ; les retards de paiement, en particulier en Italie ; l’accès au financement.

Le Ministre sicilien de l’économie Roberto AGNELLO a souhaité la bienvenue aux participants de la part du gouvernement sicilien. Il a exprimé la volonté de son gouvernement régional de soutenir l’entrepreneuriat afin de contrer la crise économique dans le sud de l’Italie.

Le président d’EBC José Antonio CALVO DELGADO a présenté les priorités des PME de la construction pour les cinq prochaines années. Elles ont été publiées en décembre 2013 dans le Manifeste d’EBC et guideront le travail de la European Builders Confederation lors de la prochaine législature européenne.

Le Ministre adjoint aux Transports et aux Infrastructures Riccardo NENCINI a présenté les priorités de la prochaine présidence italienne du Conseil de l’Union européenne, en prêtant une attention particulière aux infrastructures : relance des « project bonds » ; réseaux d’infrastructures ; ports ; ciel unique européen. Il a souligné que l’Italie essaierait de profiter de sa crédibilité accrue pour atteindre ces objectifs.

L’expert d’Euroconstruct Michael WEINGÄRTLER a parlé de la situation économique du secteur de la construction. Il a été fortement affecté par la récession économique et la performance négative générale de l’économie. Il a expliqué que les fortes pertes enregistrées par le secteur entre 2007 et 2012 ne seront pas compensées avant 2016.

Le Directeur exécutif de la Fedeart Fidi Leonardo NAFISSI a présenté le système italien de « Confidi ». Il fournit aux petites et moyennes entreprises des garanties leur permettant d’obtenir un prêt plus facilement.

Le Conseiller sénior du Directeur général de la DG REGIO Wolfgang STREITENBERGER a parlé des opportunités que la politique régionale européenne et les fonds structurels offrent aux petites et moyennes entreprises pour la prochaine période de programmation 2014-2020. Il a insisté sur le fait que l’amélioration de la compétitivité des PME fait partie des objectifs qui doivent être atteints par les programmes opérationnels. Par ailleurs, il a expliqué que lors de la prochaine période au moins 10% des fonds structurels devront être alloués à des instruments financiers comme des prêts et des garanties (et non plus des subventions). Enfin, il a montré comment la Commission européenne soutient la coopération dans les projets de développement régional qui s’étendent au-delà des frontières nationales.

Tilmann KUHFUSS, Banquier conseil à la Banque européenne d’investissement a expliqué comment la Banque européenne d’investissement soutient les PME. En 2013, la BEI a consacré 21,9 milliards d’euros à des projets soutenant la croissance des PME, sur un total de 75,1 milliards d’euros.

Massimo BALDINATO, Membre du cabinet du Commissaire européen Antonio Tajani a conclu la journée en rappelant les initiatives de la Commission européenne en faveur des PME ces dernières années. Parmi les résultats positifs, il a parlé de l’exclusion des PME du critère de Bâle III ; la division en lots des contrats de marchés publics ; les mesures en faveur de l’internationalisation ; la directive contre les retards de paiement. La commission poursuivra ses efforts vers une politique favorable aux PME, comme elle l’a annoncé dans sa Communication sur la politique industrielle en janvier 2014.